Singstar pop hits 4 (ps2)

Graphisme
6/10

Des vidéo-clips correctement compressés puis proprement restitués et une interface bien connue où les indicateurs et évaluations se font surtout remarquer par leur sobriété. C’est efficace, sans la moindre once d’originalité c’est certain, mais c’est toujours aussi fonctionnel et ça ne perturbera pas les habitudes de ceux qui y tiennent (à leurs habitudes).
Son
5/10

Même avec la meilleure volonté du monde, la sélection de morceaux retenus pour ce quatrième “Pop Hits” aura beaucoup de mal à ne pas diviser, car si les interprètes les plus en vogue du moment alimentent la majorité des 20 titres, le choix des morceaux complémentaires ne semble, quant à lui, obéir à aucune réelle logique. Bref, il faut aimer…
Jouabilité
7/10

Quasiment immuable depuis ses débuts, la recette SingStar fonctionne toujours aussi mal en solo mais suscite encore une belle effervescence à plusieurs et ce même si le morceau chanté ne fait pas forcément l’unanimité auprès des vocalistes du dimanche. Reste qu’on n’aurait pas craché sur un nouveau mode de jeu. On se répète, non ?

Intérêt Global : 5/10

Certains ont acheté une Wii uniquement pour jouer à Wii Bowling ou Wii Fit. Avant eux, d’autres ont investi dans une PS2 dans le seul but de postillonner sur les micros de SingStar et de pousser la chansonnette avec leurs amis. Que ces obsédés du karaoké se rassurent, l’essor de la PS3 n’a pas condamné leur console favorite (tout du moins pas encore). En effet Sony n’entend pas les laisser sans cartouches comme le démontre la gamme “Pop Hits” et son (déjà) quatrième représentant.

TeenStar Academy
Le concept et les modes de jeu n’ayant pas évolué d’un iota depuis belle lurette, avec une évaluation de nos prouesses vocales sur la hauteur de note et des solutions de jeu pour un ou plusieurs joueurs, la qualité d’un nouveau SingStar dépend maintenant exclusivement de sa sélection de morceaux à interpréter. Logiquement, celle de ce quatrième Pop Hits se compose très largement de gros hits radios, vous savez ceux qui passent (ou passaient) au moins une fois par heure sur les ondes pour ados. Une orientation très commerciale donc, mais qui n’a rien d’étonnant au regard des trois précédents opus. Plus surprenant en revanche, ce catalogue grand public se voit complété par des titres un peu plus obscurs et qui auraient peut-être mieux fait de le rester. On pense plus spécialement aux abominations de Viky et de Bébé Lilly.

Tracklist :
Alizée “Mademoiselle Juliette” ; Amel Bent “Tu N’es Plus Là” ; Anggun “Etre Une Femme” ; Bébé Lilly “Les Cowboys” ; Céline Dion et Garou “Sous Le Vent” ; Christophe Maé “Belle Demoiselle” ; Christophe Willem “Jacques A Dit” ; Frédéric Lerner “On Partira” ; Kyo “Je Saigne Encore” ; Lââm “Pour Etre Libre” ; Leslie “Mise Au Point” ; Little “Je Veux Des Violons” ; Lorie “Play” ; Luke “La Sentinelle” ; Mademoiselle K “Ca Me Vexe” ; Mattafix “Things Have Changed” ; Soha “Tourbillon” ; Soprano–Blacko “Ferme Les Yeux Et Imagine Toi” ; Tina Arena “Entends Tu Le Monde ?”; Viky “Viky Le Petit Dauphin”.

Catastrophe Maé
Les studios londoniens de Sony ont sacrifié au service minimum : vingt titres, pas un de plus. Le bon côté des choses, c’est qu’avec une tracklist très accessible et presque intégralement francophone, ce nouvel opus ne risque pas de rebuter ceux qui rechignent à hausser le ton dans la langue de Shakespeare. Le mauvais, c’est qu’on ne peut pas vraiment dire qu’il y en ait pour tous les goûts et qu’en confiant les rênes de cette nouvelle compile aux gros vendeurs de la variété française (nos deux Christophe nationaux, Céline Dion, Lorie, Amel Bent, Tina Arena ou encore Alizée), le soft choisit de s’adresser à une clientèle relativement restreinte et en tout cas étroitement ciblée : en d’autres termes assez jeune et plutôt féminine. Ce qui ne veut pas forcément dire que les midinettes seront forcément conquises par l’ensemble des chansons. Quand on jette une oreille sur le “On Partira” de Frédéric Lerner ou sur le “Je Veux Des Violons” de Little, on a quand même des doutes…

Il n’empêche que SingStar reste SingStar et que l’on a davantage tendance à faire abstraction de la “qualité artistique” des morceaux quand 4 à 8 convives sont réunis autour des micros. Pour peu que les intéressés ne soient pas trop difficiles, les duels en équipes réservent encore quelques belles tranches de rigolade, à savourer notamment dans le cadre d’un des cinq medleys composés pour ce Pop Hits 4.
Bien entendu, cette compilation perd quasiment tout intérêt si vous possédez aussi une PS3, la plupart de ses morceaux étant déjà téléchargeables via le SingStore.

L'actualités gamings>

Laisser un commentaire

id, Sed ut felis elit. Aenean consectetur risus id