Test – Dragon Ball Xenoverse

Test – Dragon Ball Xenoverse

Dans le futur, Trunks est un membre de la police du temps, à Toki-Toki City. Ce dernier perçoit avec le Kaio du temps des perturbations dans la ligne temporelle et ils constatent que trois nouveaux ennemis font leur apparition et tentent de modifier l’histoire de Dragon Ball Z. Réunissant les sept Dragon balls – les boules de cristal – Trunks demande à Shenron de lui créer un guerrier capable de voyager dans le temps et qui rétablira le continuum espace-temps. Ce guerrier, c’est vous !

Nostalgique des aventures de Son Goku ? Découvrez Dragon Ball Xenoverse au travers de notre test !

Que dire sur l’histoire ? Elle reprend les aventures de Dragon Ball et Son Goku depuis l’arrivée de Raditz sur Terre jusqu’à l’affrontement contre Beerus, le dieu de la destruction. Vous ne contrôlerez pas directement les personnages de la série durant la trame, puisque vous êtes là pour empêcher une entité maléfique de changer l’histoire, par exemple avec Raditz qui a massacré Piccolo et Son Goku. Des missions annexes sont disponibles, en solo ou avec d’autres joueurs sur internet, relatives à ces variations de l’histoire… Et c’est là qu’intervient, de mon point de vue, l’autre gros problème de Dragon Ball Xenoverse : l’aspect MMO !

Votre personnage croîtra en puissance grâce à un système d’expériences et de points de compétences à disposer entre différentes caractéristiques, variant selon la race de votre avatar. Mais il vous faudra également faire, refaire et re-refaire les combats pour espérer trouver la technique que vous désirez ou encore la tenue qui vous plait ! Le jeu devient rapidement répétitif et cette durée de vie artificielle m’a profondément tapé sur le système ! Ajoutez à cela l’inégalité de difficulté de certains combats et vous aurez probablement envie de vous transformer en super-saiyan !

Concernant les techniques de combats, vous n’en n’aurez que huit à votre disposition lors d’un combat que vous devrez choisir au préalable parmi toutes celles que vous avez débloqué. Enfin quatre standards (dont une défensive) et quatre super-techniques (dont une défensive). A vous de faire le bon choix !

Par contre, j’ai beaucoup apprécié la possibilité de choisir qui sera votre professeur d’arts martiaux : Nappa, Vegeta, Krilin, etc. Je vous laisse le plaisir de découvrir cela.

Kamehamehaaaaaaaargh !

Graphiquement, je ne dirais pas que c’est moche mais plutôt que cela reste fidèle à la série… Mais c’est vide, les zones de combats sont monotones et manquent cruellement de points de repères. Je me souviens encore de Dragon Ball Budokai Tenkaichi et j’ai affreusement l’impression que les graphistes se sont arrêtés à cette époque et qu’il est impossible de fracasser des montagnes ou des bâtiments. Dommage !

Disponible sur PS4, Xbox One, PS3, Xbox 360 et PC, j’ai testé Dragon Ball Xenoverse sur mon ordinateur avec l’aide d’une manette PS3.

* Processeur graphique : GeForce GTX 580

* Processeur : Intel®Core™ i7-2600k CPU @ 3.40GHz

* Mémoire : 12.00 Go de RAM

* Résolution actuelle : 2715 x 1527, 60 Hz

Premier constat, j’ai sans problème pu faire tourner le jeu avec les détails au maximum sans aucune perte de fluidité. Non, mon premier souci fût que le jeu me proposait d’y jouer au clavier/souris… *un ange passe* Sérieusement ?!? Un jeu de baston en trois dimensions au CLAVIER/SOURIS ?!? Faut vraiment être masochiste pour cela…

Ni une ni deux, j’ai branché ma manette sur mon PC et… damned, voici le premier adversaire du jeu : les commandes ! Il m’a fallu absolument tout reconfigurer tellement c’était n’importe quoi et injouable ! Ce n’est qu’au bout d’une heure de tests en tous genres que j’ai enfin pu me défouler à coup de Kikoha sur mes adversaires. Attention tout de même à bien garder la manette droite car les capteurs de mouvement risquent de rendre la caméra très aléatoire !

D’autant que les modes multijoueurs vous permettent de rencontrer d’autres personnages dans votre monde, de réaliser les missions secondaires en coopération ou vous mettre joyeusement sur la tronche lors de tournois ! Dragon Ball Xenoverse comblera vos attentes dans ce sens !

Pour finir, Dragon Ball Xenoverse m’a tout de même surpris et, si je ne peux y jouer durant de longues périodes sans ressentir de grosse frustration, il n’en demeure pas moins plaisant. L’envie de faire évoluer son personnage est très forte, comme celle d’affronter les plus grands adversaires de la saga !

On aime
  • Créer son personnage et le faire évoluer !
  • Les différentes options de personnalisation
  • Un mode multijoueur très sympa
On aime moins
  • L’histoire…
  • La mode du MMO/jeu de baston grumbl !
  • On ne peut pas casser les décors !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *