Le jeu vidéo MotoGP 13 notre test

Le jeu vidéo MotoGP 13 notre test

MotoGP_13

MotoGP 13 est un peu le jeu miraculé. Avec deux ans d’absence et l’abandon de Capcom, la licence était dans un triste état et avait laissé les amoureux du sport moto dans l’ennui. Heureusement, le développeur Milestone a repris le flambeau. Habitué des jeux de courses (WRC, MUD ou encore SBK), le studio italien n’a pas encore marqué les esprits par le contenu de ses jeux. Le retour de MotoGP 13 peut-il changé la donne ? Voici le test d’ActuGaming.be !

Le principal est là dans MotoGP 13

Généreux dans ce qu’il propose, MotoGP 13 s’avère être presque complet à défaut d’être de qualité. Commençons donc par le contenu. Il est possible de faire la traditionnelle « Course rapide » permettant de prendre place sur une moto et un circuit aléatoire. Le mode « Championnat » est aussi de la partie afin de pouvoir se frotter virtuellement aux grands pilotes mondiaux en Moto GP, Moto 2 et Moto 3. Côté multijoueur, un mode est également présent et il est même possible de jouer à deux sur un écran splitté. Enfin, le mode « Carrière », grand classique du jeu de sport, reste le plus important. Du statut de jeune motard en herbe, vous allez devoir grimper les échelons un à un pour atteindre le panthéon des pilotes sur deux roues.

   MotoGP 13 8     MotoGP 13 9

Quand le jeu se lance, on est assez emballé par l’introduction, la musique ainsi que l’accès au menu. Intuitif et fluide on se dit que le retour de la simulation Moto est bien là. La licence officielle 2013 est présente, nous avons le droit aux différents types de course et afin de rendre parfait le contenu disponible, nous avons accès à 89 pilotes, 52 équipes et 18 circuits.

Immersif à souhait

A l’instar du mode « pro » dans FIFA ou d’un F1 2013, MotoGP 13 permet au joueur novice ou expérimenté de prendre part à une aventure. Démarrant dans la catégorie Moto 3 (125cc), le joueur va prendre en main un petit nouveau et pourra le customiser dans son style et dans son pilotage. Il pourra également discuter technique via le stand pour améliorer les performances de la moto. Pour accentuer l’immersion, on trouvera des managers, des mécaniciens et on pourra suivre notre évolution via une « gazette » avant et après une course. Tout cela n’est pas exceptionnel et n’a rien d’original mais a le mérite de solidifier l’univers.

   MotoGP_13_5     MotoGP_13_7

Le pilote créé, la course au titre est loin d’être gagnée. Au début, nous sommes juste invité à quelques courses, dans le jargon on appelle cela la Wild Card. Une sorte d’invitation pour montrer nos capacités aux écuries. S’en suit une petite liste d’objectifs consistant à obtenir une place minimale et à battre un rival afin de montrer qui est le patron et d’obtenir une moto pour une saison complète. Au fil des courses, des propositions d’écuries arriveront et le joueur sera libre de décider de quitter ou non son équipe pour pouvoir progresser.

Presque réaliste

Suivant notre attrait pour la course motorisée, il est possible d’ajuster la difficulté. La longueur de la course par exemple, l’agressivité de l’IA, l’aide au freinage, l’assistance pour la trajectoire idéale, l’usure des pneus, les problèmes mécaniques, la météo, …. Avant de démarrer, il y a donc une bonne quantité d’options à choisir afin de se mettre à l’aise avec le jeu.

Les réglages mécaniques ont une place importante avant chaque course. Tandis que les experts apprécieront avoir à choisir les suspensions, les rapports de transmission, la dureté de la gomme et autres détails, chaque course peut devenir un vrai casse tête pour ceux qui ne sont pas familiarisés avec ce genre de chose. Il est toutefois possible de laisser gérer l’assistant qui s’occupera de régler votre moto parfaitement mais attention tout de même à y jeter un ?il car d’un circuit à un autre, votre fidèle destrier peut devenir totalement incontrôlable.

   MotoGP_13_1     MotoGP_13_4

Fausse simulation

Supervisé par quelques pilotes, MotoGP 13 souffre de quelques défauts majeurs. Pour commencer si en Moto 3 on se trouve plutôt à l’aise en course, tout bascule vers une rigidité affligeante en Moto GP. On a petit à petit l’impression de conduire des motos de tourisme, hyper lourdes et fainéantes. La différence de performances entre les catégories de cylindrées est trop faible pour donner une sensation de progession.

De ce fait, le joueur novice découvrant les jeux de motos a l’impression de vivre l’enfer et va devoir garder son sang froid pour trouver le jeu agréable. MotoGP 13 est conseillé pour les connaisseurs même si ces derniers trouveront la gestion des dégâts totalement affligeante (un mur percuté à pleine vitesse et la moto est dans un état quasi parfait).

   MotoGP_13_2     MotoGP_13_3

Techniquement décevant pour la saga Moto GP

Deux ans d’absence ont rendu les amateurs de jeu de moto un poil exigeant et Milestone aurai pu bosser un peu le rendu visuel. Le jeu est tout simplement moche. Le moteur est à la ramasse et ce ne pas sont les quelques filtres ajoutés ici et là qui vont donner un rendu HD. Chaque circuit manque de relief, l’ambiance est peu présente et en plus ce n’est pas très fluide ! Si encore les graphismes étaient poussés, on pourrait être tolérant sur le fait de rencontrer des moments où la PS3 rame un peu mais là c’est moche et c’est lent !

Prometteur dès les premières minutes, l’effet retombe petit à petit. Immersif avec un contenu officiel riche, une durée de vie importante et un gameplay intéressant bien que trop rigide, c’est surtout la technique qui anéanti tout plaisir dans ce jeu. Au final MotoGP 13 est un jeu fait pour les fans. Les autres devront s’armer de courage ou alors essayer de trouver une alternative car ici, pas de fun ni de dynamisme au programme.

MotoGP 13 – La Note ActuGaming.be !
Durée de vie www.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Pour les fans du genre, la durée de vie est inchiffrable, pour les autres, 2h suffiront.
Graphismes www.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Comment peut-on faire si moche en 2013 ? Surtout avec un background si parfait !
Gameplay www.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Assez rigide au départ, la jouabilité n’est pas si désagréable mais ce qu’on veut dans un jeu de moto, c’est la sensation de vitesse les amis.
Bande son www.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Sérieux problème de bruitage au niveau des motos, peu de différence entre une Moto 3 et une Moto GP … décevant !
La note finale www.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Absence de concurrence oblige, les fans du genre se jetteront sur MotoGP 13 et savoureront le mode carrière quasi parfait. Dommage que l’essentiel du gameplay soit bâclé et que le jeu soit si laid.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *