Dishonored : Les Sorcières de Brigmore notre test du jeu vidéo

Dishonored : Les Sorcières de Brigmore notre test du jeu vidéo

 

dishonored-les-sorcieres-de-brigmore

Troisième et dernier DLC de Dishonored, Les Sorcières de Brigmore reprend là où s’était arrêté La Lame de Dunwall publié en avril dernier. Le studio franco-américain Arkane Studios propose ici la suite de la rédemption de Daud (l’assassin de l’Impératrice dans le jeu originel).

Un scénario plus solide pour  Dishonored : Les Sorcières de Brigmore

C’est un fait, les deux DLC concernant Daud sont presque supérieurs à l’aventure de Corvo Attano, héros de Dishonored. Pourquoi? Tout simplement parce que Daud a un charisme bien plus grand que le protecteur de l’Impératrice. Là où Corvo ne parlait pas, n’exprimait aucun sentiment et ne servait qu’à rétablir l’ordre dans les rues de Dunwall, Daud parle, évoque ses remords, se perd dans ses pensées. Le meurtre de l’Impératrice lui a permis de rencontrer l’Outsider, une entité qui aime jouer avec l’Homme en lui proposant des pouvoirs et en laissant le libre arbitre faire le reste. C’est lui qui indique à Daud que le chemin de la rédemption passera par la poursuite d’une femme, une sorcière nommée Delilah.

dishonored-les-sorcieres-de-brigmore-06      dishonored-les-sorcieres-de-brigmore-03

La quête de notre anti héros reprend donc dans Les Sorcières de Brigmore avec comme objectif d’atteindre le Manoir maudit de Brigmore où vit Delilah et ses soeurs. Un lieu loin de la ville de Dunwall contaminée par la peste noire. Là où l’aventure de départ avec Corvo ne proposait pas une aventure narrative consistante, celle de Daud corrige le tir et l’issue est moins prévisible.

Un but, divers chemins

Si le scénario n’est pas la force de Dishonored, le level design et le gameplay compensent largement. Et cela ce retrouve dans les trois DLC, que ça soit Dunwall City Trials (uniquement dédié à du challenge) ou l’aventure de Daud. Dans Les Sorcières de Brigmore, on retrouve un lieu déjà connu à savoir le bagne de Coldridge. Daud y retourne quelques jours après l’évasion de Corvo et si, au début on a l’impression de faire le niveau à l’envers, on découvre de nouvelles zones bien plus difficiles à arpenter surtout si on souhaite jouer la carte infiltration à 100%. Par la suite, on arpentera un nouveau quartier de Dunwall bien plus lumineux que tout les niveaux parcourus jusqu’à présent. Ici, deux gangs se disputent le terrain et il va falloir ruser pour négocier avec les deux parties afin de pouvoir se rendre au Manoir Brigmore.

dishonored-les-sorcieres-de-brigmore-01      dishonored-les-sorcieres-de-brigmore-04

Ce dernier tableau est assurément le plus beau de l’aventure Dishonored et c’est aussi le plus compliqué à parcourir et cela quelque soit le niveau de difficulté choisi. On découvre par la même occasion deux nouveaux types d’ennemis bénéficiant de pouvoir aussi dévastateurs que ceux de Daud. Entre les sorcières qui peuvent se téléporter et des sortes de chiens qui reviennent à la vie même une fois mis au sol, il ne fait aucun doute qu’on approche de la fin les amis !

En terme de gameplay, la recette reste la même avec quelques améliorations ici et là mais rien de franchement nouveau. Les charmes d’os permettant d’apporter quelques capacités à Daud sont agréables mais il faut prendre le temps de les choisir car elles ont toutes un inconvénient ! La vrai réussite tient de l’exploration des niveaux et de la liberté de mouvement que le joueur possède. Libre à lui de faire l’histoire en ligne droite, de partir remplir des quêtes annexes permettant d’approfondir un peu plus le background historique de Dunwall ou de comprendre mieux certains personnages. La fin du jeu à savoir la rencontre avec Delilah est un peu bancale surtout après la difficulté rencontrée pour l’atteindre et le cliff de fin laisse quelques idées pour une suite. Surtout que la manière de jouer (infiltration ou confrontation avec l’ennemi) influence toujours l’histoire et il faudra refaire les deux DLC pour pouvoir accéder aux différentes fins.

Un DLC aussi efficace qu’un jeu complet

Cette aventure parallèle à l’originale et une vraie réussite. Rien n’a été abandonné et tout a été amélioré ou presque. On regrettera une fin un peu bâclée mais rien de bien grave. Les nouveaux personnages rencontrées sont agréables à côtoyer, la difficulté est au rendez-vous et force l’admiration par moment. Quant aux niveaux, ils s’imbriquent à la perfection dans l’univers de Dunwall. La créativité d’Arkane est définitivement installée !

 

Dishonored : Les Sorcières de Brigmore – La Note ActuGaming.be !
Durée de vie www.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Il faudra compter 3h pour atteindre la fin en rushant. 3h supplémentaires seront requises pour les fans d’infiltration qui souhaitent obtenir tous les trophées.
Graphismes www.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
L’Unreal Engine montrait déjà des signes de vieillesses dans Dishonored mais le background est tellement fort et l’esthétisme si soigné qu’on ne peut lui en tenir rigueur.
Gameplay www.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Accessible, libre, influençant le scénario, le gameplay de ce DLC est d’une qualité sans pareille.
Bande son www.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Une VF très agréable tant dans le jeu que dans les phases narratives. L’ambiance sonore est très immersive.
La note finale www.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.comwww.dyerware.com
Ce dernier DLC de l’aventure Dishonored est une réussite et prouve qu’Arkane propose du contenu additionnel pour ravir les fans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *